Vous êtes ici

CJUE, 24 mai 2016, Leonmobili, Aff. C-353/15 [Ordonnance]

Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDF
Décision: 
ECLI:EU:C:2016:374

Dispositif : "L’article 3, paragraphe 1, du règlement (CE) n° 1346/2000 (…) doit être interprété en ce sens que, dans la circonstance où le siège statutaire d’une société a été transféré d’un État membre vers un autre État membre, la juridiction, saisie ultérieurement audit transfert, d’une demande d’ouverture d’une procédure d’insolvabilité dans l’État membre d’origine ne peut écarter la présomption selon laquelle le centre des intérêts principaux de cette société est situé au lieu du nouveau siège statutaire et considérer que le centre de ces intérêts demeurait, à la date à laquelle elle a été saisie, dans cet État membre d’origine, bien que cette société n’y eût plus d’établissement, que s’il résulte d’autres éléments objectifs et vérifiables par les tiers que, néanmoins, le centre effectif de direction et de contrôle de ladite société ainsi que de la gestion de ses intérêts s’y trouvait encore à cette date".

Sites de l’Union Européenne

 

Tweets

  • RT : Revue Propriété industrielle, n° septembre, dossier consacré au secret d'affaires. Un grand merci à Edouard Treppoz… https://t.co/f6g9FZyil8 Il y a 2 heures 28 min
  • RT : "If Brexit means judgments are not enforceable on the continent Frankfurt and Paris could lure business to their ne… https://t.co/p6wSqI01oZ Il y a 3 jours 3 heures
  • RT : Les funérailles ne relèvent pas de l’état et la capacité des personnes. Elles relèvent des libertés individuelles… https://t.co/SypWYBUI7b Il y a 4 jours 6 min

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer